Foodporn, un risque pour la photographie gastronomique 4

Foodporn, un risque pour la photographie gastronomique

Posted on by Cuisines-Blog in No Comments

Le Foodporn n’est autre que les photos de nourriture que les gens, professionnels ou pas, partagent sur les réseaux sociaux. Il a le vent en poupe en ce moment, car il provoque l’envie et invite à l’expérience des sens par une présentation appétissante des plats. Le Foodporn consiste effectivement à mettre en valeur les aliments, à les immortaliser et à les magnifier de manière à exciter les papilles sans les assouvir.

Le Foodporn ne garantit pas une reproduction fidèle du plat

Le risque que le Foodporn représente pour le photographe professionnel gastronomique est assez grand. Non seulement il peut être réalisé par des non-professionnels, mais il affiche des images d’aliments souvent irréalistes.
Les plats ainsi photographiés sont effectivement starifiés, exagérés et sublimés par des filtres et de multiples retouches. Ils semblent si parfaits, car ils ont été pris et traités dans le but de provoquer un plaisir visuel, voire même de l’excitation et de la fascination.
En fait, on peut dire que le Foodporn a pour objectif de susciter le désir auprès du public. En général, il s’agit même d’une surabondance, d’un excès et d’images spectaculaires.

Quid des risques du Foodporn pour l’auditoire ?

Par ailleurs, le Foodporn peut aussi présenter un risque pour l’auditoire. Des spécialistes confirment qu’il peut inciter les gens à manger davantage. Il est vrai que le fait de visionner des photos d’aliments désirables ne rassasie pas, mais cela donne des inspirations et favorise l’appétit.
En fait, le Foodporn peut altérer les mécanismes de retenue intrinsèques qui conduit les êtres humains à manger avec modération. Il peut provoquer une frustration du cerveau tout en engendrant des réponses psychologiques et physiologiques inattendues.
En d’autres termes, les images alléchantes du Foodporn sont donc mauvaises pour la ligne et pour la santé. À force de sollicitations visuelles trop fréquentes, le Foodporn incite les gens à manger plus que de raison, même quand ils n’ont pas faim. De plus, les photos publiées sur Internet mettent souvent en avant des plats gras et copieux montés à partir d’ingrédients très caloriques.
Et bien sûr, la surconsommation alimentaire peut faire grossir, voire entraîner l’apparition de différentes pathologies liées à la présence de cholestérols et de mauvaises graisses dans l’organisme. Sans parler du fait que l’omniprésence d’aliments appétissants sur les réseaux sociaux peut également être source d’obsessions et de troubles psychologiques.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *