À la table de Marcel Proust

Posted on by Cuisines-Blog in No Comments

À l’occasion du centième anniversaire de la mort de Proust, on croque “À la Recherche du temps perdu” par tous les bouts ! De la Madeleine à la glace à la vanille des Guermantes, en passant par le bœuf en gelée de Françoise, on se met à table avec Marcel Proust.

Marcel Proust © Getty / Bernard Annebicque

Stéphane Solier

Professeur agrégé de Lettres classiques, Stéphane Solier enseigne à Paris. Chercheur en culture et histoire de l’alimentation, au cours de ses études doctorales il a travaillé sur la cuisine romaine antique, ses représentations littéraires, iconographiques et le discours moral qui lui est associé et a participé à ce titre à différentes publications universitaires.

Fort de son tropisme littéraire, il se consacre à l’exploration des expressions de la gourmandise dans la littérature et les arts en général. Bibliophile culinaire amateur (passionné des éditions Morel et des vieux grimoires de cuisine), il se met volontiers à table avec les écrivains de la  littérature pour découvrir les secrets de leur tambouille, comme dans ses contributions à “On va déguster la France (éd. Marabout-France Inter, 2017) : “Rabelais par le menu”, “Balzac, le gourmand intermittent”, “Ode au soufflé, le mets qui ne manque pas d’air”…

Dix années en poste dans la diplomatie culturelle à Rome ont par ailleurs nourri sa connaissance des terroirs italiens et de la culture transalpine. Outre la direction artistique du festival de cinéma Primavera del cinema francese qu’il a fondé et dont il a assuré la direction artistique pendant 8 ans (de 2004 à 2011) dans le cadre de ses fonctions à l’Ambassade de France, il y a pris la direction de rencontres gastronomiques (en 2009, à Milan, “Cuisines d’Italie et de France : deux cultures en regard” avec les chefs Guy Savoy, Massimo Bottura, Petter Nilsson, Carlo Cracco ; en 2004, à Rome, rencontres littéraires et gastro-œnologiques “Littérature et gastronomie“).

Stéphane Solier © Radio France / Marielle Gaudry

Aujourd’hui, plus que jamais passeur culturel entre les deux pays, il participe régulièrement au jury de la sélection française du Championnat du monde de pesto de Gênes qui se déroule à Paris et fait partie du comité d’organisation du Championnat de France de panettone. Il a dernièrement participé à l’aventure d’« On va déguster l’Italie**»** **(**éd. Marabout-France Inter, 2020), qu’il a co-piloté avec François-Régis Gaudry, Alessandra Pierini, Ilaria Brunetti et Anna Maréchal.

On peut le suivre sur son Instagram bilingue (offrir ses coups de fourchette et de cœur sur ou hors des sentiers battus. )

Lectures sélectionnées dans certains ouvrages de Marcel Proust et lues par Emmanuel Gaury

  • La madeleine de Tante Léonie (Du côté de chez Swann)

« Accablé par la morne journée et la perspective d’un triste lendemain, je portai à mes lèvres une cuillerée de thé où j’avais laissé s’amollir un morceau de madeleine.

Mais à l’instant même où la gorgée mêlée des miettes du gâteau toucha mon palais, je tressaillis, attentif à ce qui se passa d’extraordinaire en moi.

Un plaisir délicieux m’avait envahi, isolé, sans la notion de sa cause. Il m’avait aussitôt rendu les vicissitudes de la vie indifférentes, ses désastres inoffensifs, sa brièveté illusoire (…) j’avais cessé de me sentir médiocre, contingent, mortel.

D’où avait pu me venir cette puissante joie ? Je sentais qu’elle était liée au goût du  thé et du gâteau (…) »

► La Recette de Fabrice le Bourdat, chef de la boulangerie-pâtisserie Blé sucré

  • Le pique-nique à Balbec  (A l’ombre des jeunes filles en fleurs )

« Je faisais préparer des sandwichs au chester et à la salade et acheter des tartes que je mangerais à l’heure du goûter, sur la falaise, avec ces jeunes filles qui auraient bien pu payer à tour de rôle si elles n’avaient été aussi intéressées, déclarait Françoise au secours de qui venait alors tout un atavisme de rapacité et de vulgarité provinciales (…)

« Le veston retrouvé et les sandwichs prêts, j’allais chercher Albertine, Andrée, Rosemonde, d’autres parfois, et, à pied ou en bicyclette, nous partions. (…)»

« Nous montions jusqu’au haut de la falaise, et une fois arrivés et assis sur l’herbe, nous défaisions notre paquet de sandwiches et de gâteaux. Mes amies préféraient les sandwiches et s’étonnaient de me voir manger seulement un gâteau au chocolat gothiquement historié de sucre ou une tarte à l’abricot. C’est qu’avec les sandwiches au chester et à la salade, nourriture ignorante et nouvelle, je n’avais rien à dire. Mais les gâteaux étaient instruits, les tartes étaient bavardes. Il y avait dans les premiers des fadeurs de crème et dans les secondes des fraîcheurs de fruits qui en savaient long sur Combray, sur Gilberte, non seulement la Gilberte de Combray mais celle de Paris aux goûters de qui je les avais retrouvés.

(Ils me rappelaient ces assiettes à petits fours, des Mille et une Nuits, qui distrayaient tant de leurs « sujets » ma tante Léonie quand Françoise lui apportait un jour Aladin ou la Lampe Merveilleuse, un autre Ali-Baba, le Dormeur éveillé ou Sinbad le Marin embarquant à Bassora avec toutes ses richesses.) »

  • Le bœuf en gelée de Françoise (A l’ombre des jeunes filles en fleurs )

« Depuis la veille, Françoise, heureuse de s’adonner à cet art de la cuisine pour lequel elle avait certainement un don, stimulée, d’ailleurs, par l’annonce d’un convive nouveau, et sachant qu’elle aurait à composer, selon des méthodes sues d’elle seule, du bœuf à la gelée, vivait dans l’effervescence de la création ; comme elle attachait une importance extrême à la qualité intrinsèque des matériaux qui devaient entrer dans la fabrication de son œuvre, elle allait elle-même aux Halles se faire donner les plus beaux carrés de romsteck, de jarret de bœuf, de pied de veau, comme Michel-Ange passant huit mois dans les montagnes de Carrare à choisir les blocs de marbre les plus parfaits pour le monument de Jules II. (…)

Le bœuf froid aux carottes fit son apparition, couché par le Michel-Ange de notre cuisine sur d’énormes cristaux de gelée pareils à des blocs de quartz transparent.

— Vous avez un chef de tout premier ordre, Madame, dit M. de Norpois.(…)

Voilà ce qu’on ne peut obtenir au cabaret, je dis dans les meilleurs : une daube de bœuf où la gelée ne sente pas la colle, et où le bœuf ait pris le parfum des carottes, c’est admirable ! Permettez-moi d’y revenir, ajouta-t-il en faisant signe qu’il voulait encore de la gelée. Je serais curieux de juger votre Vatel maintenant sur un mets tout différent, je voudrais, par exemple, le trouver aux prises avec le bœuf Stroganof. (…)»

« Mais enfin, lui demanda ma mère, comment expliquez-vous que personne ne fasse la gelée aussi bien que vous (quand vous le voulez). — Je ne sais pas d’où ce que ça devient », répondit Françoise (qui n’établissait pas une démarcation bien nette entre le verbe venir, au moins pris dans certaines acceptions, et le verbe devenir). Elle disait vrai du reste, en partie, et n’était pas beaucoup plus capable – ou désireuse – de dévoiler le mystère qui faisait la supériorité de ses gelées ou de ses crèmes, qu’une grande élégante pour ses toilettes, ou une grande cantatrice pour son chant. Leurs explications ne nous disent pas grand’chose ; il en était de même des recettes de notre cuisinière. « Ils font cuire trop à la va-vite, répondit-elle en parlant des grands restaurateurs, et puis pas tout ensemble. Il faut que le bœuf, il devienne comme une éponge, alors il boit tout le jus jusqu’au fond. »

  • La chambre de Léonie  – Du côté de chez Swann

« Le narrateur décrit la première chambre où il attendait de pouvoir entrer chez sa tante Léonie, les odeurs et les formes, le feu déjà allumé jusqu’au couvre-lit à fleurs :

L’air y était saturé de la fine fleur d’un silence si nourricier, si succulent, que je ne m’y avançais qu’avec une sorte de gourmandise, surtout par ces premiers matins encore froids de la semaine de Pâques où je le goûtais mieux parce que je venais seulement d’arriver à Combray : avant que j’entrasse souhaiter le bonjour à ma tante on me faisait attendre un instant, dans la première pièce où le soleil, d’hiver encore, était venu se mettre au chaud devant le feu, déjà allumé ; je faisais quelques pas du prie-Dieu aux fauteuils en velours frappé, toujours revêtus d’un appui-tête au crochet ; et le feu cuisant comme une pâte les appétissantes odeurs dont l’air de la chambre était tout grumeleux et qu’avait déjà fait travailler et « lever » la fraîcheur humide et ensoleillée du matin, il les feuilletait, les dorait, les godait, les boursouflait, en faisant un invisible et palpable gâteau provincial, un immense « chausson » où, à peine goûtés les arômes plus croustillants, plus fins, plus réputés, mais plus secs aussi du placard, de la commode, du papier à ramages, je revenais toujours avec une convoitise inavouée m’engluer dans l’odeur médiane, poisseuse, fade, indigeste et fruitée du couvre-lit à fleurs. »

Le coup de coeur de François-Régis Gaudry

  • La brioche Ukrainienne de Julien Duboué

Boulangerie et Restaurant BOULOM – 181 RUE ORDENER – 75018 PARIS – 01 46 06 64 20

François-Régis Gaudry est venu à BOULOM pour échanger avec Julien Duboué ( Boulangerie et restaurant BOULOM) et Jean-Marc Notelet (Restaurant Caïus) pour parler des brioches ukrainiennes appelées “Kolach” qu’ils confectionnent et vendent  à BOULOM. L’ensemble des ventes est reversée à l’association France Terre d’Asile

C’est avec une brioche traditionnelle ukrainienne appelée Kolach qu’un élan de solidarité à court terme et un projet à plus long terme sont en train de voir le jour.

Un élan de solidarité, en Ukraine, cette brioche ronde et tressée est symbole de « bonne chance », d’éternité et de prospérité.

Elle est en vente à BOULOM (75018) en boutique mais aussi en pré-commande pour que nos amis chefs, restaurateurs, commerçants, puissent à leur tour la vendre ou l’offrir sur table.

L’intégralité des ventes de cette brioche sera reversée à l’association France Terre d’Asile qui a pour but de venir en aide aux réfugiés ukrainiens arrivés en France.

Nous faisons également appel aux volontaires, bénévoles qui veulent soutenir cette initiative. Toute personne volontaire pourra venir apporter son aide à la confection de ces brioches.

Instagram BOULOM

Instagram Julien DUBOUE

Instagram Jean-Marc Notelet

Faire un don à France Terre d’Asile

1 brioche achetée = 20€ reversés à @franceterreasile

La chronique cuisine de Manon Fleury

  • « Salade japonaise »

Cette salade japonaise est en fait plus connue chez Alexandre Dumas sous le nom de salade

« Francillon » qu’il décrit dans sa pièce éponyme « Francillon ».

Il s’agit d’une salade de pommes de terre, à base de crosnes, moules, truffes et herbes fraîches. Il faut savoir que Proust semble avoir un penchant pour la pomme de terre. On retrouve une salade de pomme de terre dans « Le temps retrouvé » où les pommes de terre sont comparées à des « boutons d’ivoire japonais ».

Donc Proust en plus de son goût pour la pomme de terre avait visiblement également une inclinaison pour le japon.

Mais le fait est que dans cette salade « japonaise » on ne trouve aucun ingrédient « japonais » : mis à part les crosnes qui étaient considérés à l’époque comme des légumes japonais alors qu’on sait qu’en réalité ils étaient originaires de Chine.

J’ai aussi pensé que le côté « japonais » faisait référence au côté aigre doux apporté par le Château–Yquem qu’il est suggéré d’utiliser dans la recette classique pour déglacer les moules.

J’ai en fait découvert que cela était lié à l’attrait mondain de l’époque pour tout ce qui était nippon et non lien direct avec la gastronomie de l’Archipel.

Cette salade appelée « japonaise » car le japonisme était à la mode dans les cercles mondains que décrivaient Proust.

► La chronique et la recette

Manon Fleury / Pauline Gouablin

La chronique vin de Dominique Hutin

  • Gamay sans mon gamay

On se plaît souvent à imaginer tous les beaujolais en vins gouailleurs, que certains dépeignent avec un œil amusé et la condescendance de ceux qui sont un peu trop « goulot serré ».

Or, le Beaujolais est une famille. Grande.

Et, comme dans toute famille, celle-ci est peuplée de forts en gueules autant que de gueules d’anges.

Mais tous ces rouges ont le gamay en dénominateur commun. Un trésor, un bien collectif partagé.

BBB – Bien Boire en Beaujolais 2022

Rencontres professionnelles

du 3 au 4 avril 2022

. Plus de 210 vignerons du Beaujolais.

. Une navette gratuite circule entre les différents lieux de rencontre.

https://www.bienboireenbeaujolais.fr/

Sélection de Montmartre des Beaujolais et Beaujolais Villages 2022

https://www.bigbouffe.com/post/s%C3%A9lection-de-montmartre-des-beaujolais-et-beaujolais-villages-2022?fbclid=IwAR2CFQo4suIwS-4byMSW7jRQsTlZgRB1nBz5PFLoEvP7g_lU8xtyWFwlIHc

Paulée des vins de Loire

Chartres, dimanche 3 avril

Sous les Halles de Chartres place Billard – Marché de la Paulée des Vins de Loire.

Dégustation, restauration avec les vignerons de toute la Loire

L’Alsace à l’honneur !
Cette année, le chef invité est alsacien Olivier Nasti, 2 étoiles au Guide Michelin.
accompagné de plusieurs vignerons alsaciens.

Entrée : 5 €

Mon « Carnet de Vignes » – Beaujolais

107 cuvées, à partir de 5,50 €

Vignerons présents à l’ensemble des salons « Bien Boire en Beaujolais »

Beaujolais

Pérol, Anthony

Blanc «Pierres Dorées Perle du Château» 2020 – **

Des notes de fleurs, de tabac, une acidité bienvenue, du corps. Arrondi par 10% d’élevage en fût, cette “Perle du Château” conserve beaucoup de nerf. Un blanc tendu qui ne se contente pas du seul registre de la fraîcheur, en y ajoutant de discrètes touches miellées et finale nette et sèche.

13,40 € – Biologique

447 chemin de la Colletière d’en bas 69380 Chatillon 04 78 43 99 84 f.perol@numericable.com www.domaine-perol.com

Beaujolais

Depardon, Olivier

Blanc «Cuvée Alexis» 2021 – *

Le crémeux du chardonnay, rehaussé de notes florales typent ce 2020. Un paravent soufré semble le contraindre et en empêcher la libre expression.

7,00 €

Les Mulins 69910 VILLIE-MORGON 04.74.69.15.89 domaine@depardon-morgon.com www.domainedelabeche.com

Beaujolais

Romy, Domaine

Rosé «Impérial Rosé» 2020 – **

Rosé pale au profil acidulé… mais “pas que”. Vif, donc, mais avec suffisamment de reliefs tanniques en milieu de bouche pour déborder le cadre de l’apéro. Un finale plus crémeuse finit de construire ce 2020 qui privilégie le tactile à la séduction aromatique.

9,00 €

69480 Morancé 06 68 09 36 50 beaujolais.romy@gmail.com

Beaujolais

Rivière, JP

Rouge «Infini» 2018 – ***

De la mâche, des tannins fins qui structurent. Cossu et fin, il se révèle plus ferme avec l’aération. Issu de “vignes de 70 ans / Récolte en sur-maturité / Vinification nature / Levures naturelles”, ce rouge est encore sous la coupe d’un élevage prégnant mais bien pensé. Un beaujolais “générique”, long, en dépassement de fonction.

20,00 €

520 Chemin des Grands Taillis 69480 Lachassagne 04 74 67 00 67 contact@domainejpriviere.com www.domainejpriviere.com

Beaujolais

Pierres Dorées, Vignerons des

Rouge «Pierre Bleue» 2019 – **

Pas de sur-extraction pour ce 2019 qui exploite au mieux le profil du millésime, avec ce qu’il faut de légèreté, de moelleux en bouche et de notes de fraise écrasée pour le volet aromatique.

9,50 €

439 Route Fleurie, Le Bady 69620 Saint-Vérand 04 74 71 62 81 contact@vigneronsdespierresdorees.com www.vignerons-pierres-dorees.fr

Beaujolais

Canailles, Clos des

Rouge «Métro Boulot Beaujo» 2020 – **(*)

Expression du deuxième millésime d’un jeune domaine nouvellement repris, “Métro Boulot Beaujo” n’est pas en quête de spectaculaire mais de sincérité. Cette promesse est tenue. Frétillant, peu protégé, dans l’esprit “nature” (aérez-le pour évacuer les notes de réduction), cette cuvée met en joie, sans cosmétique. Frais, enlevé.

14,50 € – Biodynamie

1591 route de Sainte-Paule 69620 Ternand Simon PEROT: +336 77 05 25 26 Etienne UBAUD: +336 52 08 39 14 domainedescanailles@gmail.com www.domainedescanailles.com

Beaujolais

Chasselay, Famille

Rouge «Is not Dead» 2020 – ***

Non, le beaujolais n’est pas mort. Mieux, il frétille ! Typiquement le style de vin qui devrait être le standard des brasseries et des cavistes. Franc, à boire en l’état, avec ce qu’il faut d’équilibre en sérieux et facétie. Reste que toutes les promesses sont tenues : gourmandise, fraîcheur, plénitude. Suave, sans lourdeur aucune, tannins légers, fruits mûrs. Les vertus des choses simples et abouties.

11,00 € – Biologique

123 Chemin de la Roche 69380 Châtillon 06 15 53 01 94 – 06 83 88 55 45 fabien@domaine-chasselay.com www.domaine-chasselay.com

Beaujolais

Crêt de Bine, Le

Rouge «La Cuvée de François» 2020 – **(*)

Dynamique en bouche, enlevé, sans fard, la “Cuvée de François” se répand en sensations fraîches d’agrumes. Une silhouette fine qui prend de la largeur au fil de l’aération, avec suffisamment de peps pour penser aux huîtres (rafraîchissez-le) ou pour accompagner tout le repas, de l’apéro aux fromages en passant par les viandes blanches.

13,00 € – Biodynamie

Famille SUBRIN scea 415 Chemin du Martin 69490 SARCEY 07 71 86 08 24 – 06 80 26 08 87 contact@vin-bio-cret-de-bine.fr www.vin-bio-cret-de-bine.fr

Beaujolais

Dutraive, Justin

Rouge «Les Bulands» 2020 – Coup de Cœur

Transparent à l’œil, diaphane en bouche, ce vin aérien pourra désarçonner ceux des gosiers qui sont “goulot serré”. Enthousiasmant, suave, précis, “moderne” étranger à toute contingence cosmétique. L’avenir.

9,24 €

Justin Dutraive 156, rue de la Grand’ Cour 69820 Fleurie +33 7 87 44 19 44 j.dutraive@gmail.com

Beaujolais

Famille K, La

Rouge «L’Héritière» 2020 – **(*)

Constitué, porté par des tannins fins qui demandent à se patiner encore, ce vin aime respirer en carafe. Non pas pour assouplir un caractère trop rustre mais pour libérer son potentiel et lubrifier les relations entre tannins et fraîcheur. Un vin avec mâche et accroche qui s’impose sur la longueur. Excellent rapport qualité/prix.

9,00 € – Conversion Biologique

1370, route de Charnay 69480 Morancé 06 59 03 21 86 contact@lafamillek.com www.lafamillek.com

Beaujolais

Max, Louis

Rouge 2020 – *(*)

La promesse est tenue : fraîcheur, séduction fleurie et fruitée, immédiateté, fluidité. En complément de l’instant apéritif, la finale avec une virgule tannique l’invite autour de viandes blanches.

NC

8 Rue de Chaux, 21700 Nuits-Saint-Georges 03 80 62 43 01 louismax@louis-max.fr

Beaujolais

Chermette, Pierre-Marie

Rouge «Cœur de Vendanges» 2021 – **

Si ce jeune piou-piou affiche l’allégresse des vins pré-pubères, le millésime difficile a privé ce grand classique d’une part de sa jovialité. Mais il tient son sérieux du sous-titre de l’étiquette : “Vignes centenaires”. Un joli patrimoine végétal qui donne de la profondeur à l’ensemble… sans l’éloigner du caractère simple et franc, directement accessible.

12,70 €

775 Route du Vissoux 69620 Saint Vérand 04 74 71 79 42 info@chermette.fr www.chermette.fr

Beaujolais

Girin, Famille

Rouge «Coteaux du Razet Vieilles vignes» 2021 – ***

Il y a du vin dans la bouteille ! Le soin et la volonté d’exploiter au mieux le caractère plein de ce millésime sont patents. Et l’objectif atteint. Un beaujolais chaud, puissant, entier mais net. Vin ambitieux à prix d’ami.

8,80 €

Audrey & Thibaut GIRIN 62 route de Vergus 69620 Saint Vérand 06.08.96.32.94 vinsgirin@domainegirin.fr www.famillegirin.fr

Beaujolais Lantignié

Berne, Frédéric

Rouge «Les Vergers» 2018 – **(*)

Étonnamment frais et mentholé au nez, ce “Beaujolais Lantignié” conserve à l’attaque le même allant avant qu’il ne se rappelle son élevage sous bois et développe des notes boisées, grillées, qui l’emmène vers un registre pour l’heure plus asséchant en final. Long en bouche.

16,00 €

Au Château des Vergers 150 Chemin des Vergers 69430 Lantignié 06 83 46 05 06 fredericberne69@hotmail.fr www.fredericberne.com

Beaujolais Leynes

Clos Sauvage, Le

Rouge «Fauve» 2019 – **(*)

Résurrection de vignes à l’abandon, “Fauve” profite à plein de situation “haut perchée”. “Sauvage” lui correspond aussi assez bien tant la bestiole ne se laisse pas facilement approcher. Reste un vin plus “constitué” qu’un certain nombre d’autres 2019, sans cosmétique aguicheuse. S’il se présente d’emblée sans défaut, on le carafera longuement pour arrondir un peu son caractère. Sec et minéral.

14,00 € – Biologique

Sophie & David Devynck Haut du Bois de Leynes, 71570 Leynes 07 89 47 33 04 / 06 67 87 86 25 clossauvage@gmail.com

Beaujolais Villages

Poncié, Château de

Blanc «949» 2019 – ***

Riche, large, équilibré, partagé de tension et caractère sec, ce 2019 issu de vieilles vignes se répand en touches de fruits blancs, de fruits secs, d’épices douces. Précis et expressif en mode no techno. Cossu, ambitieux.

13,50 € – Biologique

Château de Poncié, 69820 Fleurie 04 37 55 34 75 contact@chateaudeponcie.fr www.chateaudeponcie.fr

Beaujolais Villages

Arbins, Domaine des

Rouge «Terroir Montrichard» 2018 – **

Issu de “vignes en forte pente”, ce 2018 est véhément, encore typé par son élevage “élevage en barrique pendant une année” qui prolonge le vin autant qu’il lui apporte une forme d’aridité. L’attaque et le volume en bouche laissent deviner le potentiel du vin et plaident pour un oubli en cave, pour l’ensemble s’harmonise.

12,00 €

Les Platures 69460 Vaux En Beaujolais 04.74.03.26.53 – 06.07.63.53.32 franck.lathuiliere@wanadoo.fr www.domaine_des_arbins.com

Beaujolais Villages

Morion, Alexandra & Yvan

Rouge «Cuvée M» 2019 – **

Puisque le nez est “taiseux”, bousculez-le un peu, il se fera bavard en bouche. Très légèrement grillé, épicé, il tapisse la bouche sans s’alanguir, avec de l’allant et une finale nette qui redonne la voix au fruit.

13,00 € – Conversion Biologique

1175, rte du Grand Saint-Cyr 69430 Quincié-en-Beaujolais 06 07 19 45 22 yvan.morion@orange.fr

Beaujolais Villages

Vaux, Château de

Rouge «La Réserve de Jacques» 2019 – **(*)

Appuyé sur des vieilles vignes de 70 ans, ce 2019 apparaît d’emblée sérieux, droit. Épaulée dans son discours par un passage en fûts (encore présent mais bien intégré à l’ensemble avec ses notes grillées), “La Réserve de Jacques” s’installe en longueur sans perdre de son peps. Convaincant.

10,50 €

Yannick de VERMONT – Château de Vaux Le Bourg-139 Impasse du Clos 69460 Vaux en Beaujolais 06 08 83 33 71 devermontyannick@orange.fr www.lesvinsyannickdevermont.com

Beaujolais Villages

Fleurie, Cave de

Rouge 2020 – *(*)

Assez long en bouche, un peu dru, ce “villages” paraît un peu sec et porté sur l’alcool en regard du potentiel du millésime.

6,10 €

RUE DES VENDANGES 69820 FLEURIE 06 79 81 22 76 04 74 04 19 77 Commercial@cavefleurie.com www.cavefleurie.com

Beaujolais Villages

Bêche, Domaine de la

Rouge 2021 – **

Nez sur la séduction immédiate. Jeune, fatalement, mais déjà en place, expressif. Le milieu de bouche est joliment épicé, réglissé, avec des notes de mûres. Aucune suavité mais du nerf. Très bien fait, dans un registre “technologique”.

5,50 €

La Bêche 69910 VILLIE-MORGON 04.74.69.15.89 domaine@depardon-morgon.com www.domainedelabeche.com

Beaujolais Villages

Dufaitre, Laurence & Rémi, Domaine

Rouge «Prémices» 2021 – **

“Prémices”. Le nom de la cuvée résume l’esprit de ce vin manifestement pensé dans l’optique d’une consommation rapide. Souple, peu coloré, avec le fruit, le naturel et la fraîcheur en bandoulière. On peut le faire respirer un peu pour qu’il se pose.

15,00 €

Domaine de Botheland Laurence et Rémi Dufaitre Lieu-dit Botheland 69460 Saint-Etienne-des-Oullières 04 74 03 55 69 – 06 33 58 86 31 botheland@wanadoo. Fr

Beaujolais Villages Blacé

Pravins, Château de

Rouge «L’argile Ardente» 2018 – **(*)

Fraîcheur mentholée au nez, Solidité en bouche, noir (fumée, réglisse), assez sec en bouche, ce 2018 semble encore en gestation, avec un habillage boisé (élevage 20 % en fûts de chêne) qui demande à se fondre encore. Carré, sérieux, il doit aller dormir quelques temps en cave. Si une consommation immédiate, prévoir des mets relevé ou une viande rouge grillée pour un accord ton sur ton.

14,00 € – Biologique

Isabelle Brossard 227 route de Pravins 69460 Blacé 04 74 67 51 72 – 06 14 44 12 97 chateaudepravins@gmail.com www.chateaudepravins.com

Brouilly

Bel-Air, Château

Rouge «La Comtesse Noire» 2018 – **(*)

Enjôleur, rond et suave, ce 2018 ne semble pas chercher l’affrontement. Dans un premier temps, du moins. Puis, La “Comtesse Noire” se rebelle, joue du tannin (encore accrocheur, mais le vin est jeune), disperse des fleurs sauvages et s’étire en longueur sans se disperser. Cohérent. Bref, superbe rendu de copie pour le domaine du lycée viticole.

11,50 €

Lycée Bel Air 394 Route Henry Fessy 69220 Belleville-en-Beaujolais 04 74 66 62 78 / 06 33 16 93 88 clemence.bailly@educagri.fr

Brouilly

Léonis, Cristelle & Raphaël

Rouge «Brulius» 2019 – ***

Si le nez est encore sur la réserve, la bouche -sans être versée dans le démonstratif- a pour elle d’agencer tension, fraîcheur et registre tannique parfaitement intégré. Pour l’heure, ce Brulius paraît encore bien jeune, avec une forme d’aridité qui va s’effilocher avec un peu de garde en bouteille. Joli potentiel et belle finale. Carafez-le !

17,00 €

86 Chemin des Presles 69910 VILLIE MORGON 06 86 98 96 62 domaineleonis@gmail.com www.domaine-leonis.fr

Brouilly

Pezenneau, Olivier

Rouge «Lieu-Dit Combiaty» 2019 – **

Dominé par une forme d’austérité, ce “lieu-dit Combiaty” s’étire sur des notes cendrées, des tannins bien intégrés. S’il accuse un petit déficit de longueur et de complexité, la finale est nette et franche.

12,00 €

1350 route du Morgon 69640 Lacenas 06 14 19 02 65 vins@olivier-pezenneau.com www.olivier-pezenneau.com

Brouilly

Bonnet-Cotton

Rouge «Les Mines» 2020 – ***

Aérez-le, carafez-le, bousculez-le. Bref, ne le jugez pas sur l’instant. Pour s’affranchir d’une première expression un peu revêche, “Les Mines” ont besoin de respirer. Dégager de sa gangue, ce vin déroule une bouche délicieusement enrobée, longue, gourmande, hérissée de quelques crêtes épicées. Au final ? Une belle densité.

NC – Biologique

Marine Bonnet & Pierre Cotton 1369 Rte du mont Brouilly 69460 ODENAS bonnetcotton@outlook.fr

Brouilly

Corcelles, Château de

Rouge «Les Roches» 2020 – **(*)

Un nez intensément ouvert, sur le sorbet de mûre, une bouche moitié-guillerette (fraîcheur légèrement acidulée), moitié-sérieuse (tannins), une bonne tension en bouche ponctuée par une virgule d’épices douces.

22,00 €

Sébastien Kargul 2330 route de Villié Morgon 69220 Corcelles en Beaujolais 04 74 66 00 24 contact@chateaudecorcelles.fr www.chateaudecorcelles.fr

Brouilly

Terrière, Château la

Rouge «Tradition» 2020 – **(*)

Une bonne écriture classique, sans heurt ni absence pour ce vin de demi-corps encore bien jeune. Un joli volume d’épices occupe la place et cohabite avec d’intéressantes sensations de fraîcheur. À carafer.

13,00 €

1031 Route du Château La Terrière 69220 CERCIE 04 74 66 77 80 catherine@terroirs-et-talents.fr

Chénas

Hirsch, Céline & Nicolas

Rouge «Les Brureaux» 2019 – **(*)

Bagarreur, ce 2019. On l’enverra se patiner en cave quelque temps pour que le caractère puissant et asséchant de l’élevage boisé (“en fûts pendant 12 mois”) se fonde au vin. En attendant, 24 heures de carafe ne seront pas de trop pour calmer ses ardeurs et le loger en compagnie d’une viande puissante, il en a le gabarit. Un registre tactile plus qu’aromatique domine le vin

22,00 € – Biologique

Les Brureaux 69 840 CHENAS 06 79 66 09 44 03 85 33 50 40 domainehirsch@yahoo.fr www.domainehirsch.fr

Chénas

Bonnet, Château

Rouge «Chat’au Bonnet» 2020 – **

Un poil asséchant, il demande à être passé en carafe. Cerise noire, café et fleurs sauvages, c’est au prix d’une très longue aération que se révèlent les arômes. Ferme, assez dru, ce 2020 demande à absorber un peu son caractère têtu qui laisse penser qu’il a été élevé en fût (spoil : pas du tout). Quelques mois en cave s’imposent. en attendant, il pourra prendre conversation avec des gibiers et des cuisines épicées.

10,00 €

Charlotte Perrachon 71570 La Chapelle de Guinchay 03.85.36.70.41 – 06.62.47.89.55 charlotte.perrachon@chateau-bonnet.fr https://chateau-bonnet.fr/

Chénas

Thillardon, Domaine

Rouge «Les Carrières» 2020 – ***

Une robe légère, presque transparente. Un évident parti pris de non-interventionnisme qui transpire dès la première gorgée. Seule concession au zéro absolu, ce “20 % d’élevage en fûts anciens” qui vient épauler le reste des jus qui passés en cuve béton et acier. S’il est assez cristallin et porté sur la fraîcheur, ce “Carrières” né du silex s’installe confortablement en fond de bouche, avec des tanins en simple allusion. Très digeste.

18,00 € – Biologique

145 route du fief 69840 Chénas 07.67.07.20.05 09.52.17.41.02 aude.domainethillardon@gmail.com

Chiroubles

Savoy, Christophe

Rouge «Vieilles Vignes Cuvée Prestige» 2018 – **(*)

Notes de fleurs, d’orange sanguine pour des vieilles vignes qui ne trahissent pas leurs origines et le potentiel des vieux ceps. Tannins toujours présents qui donnent le “la” autant que la structure de l’ensemble. Vin de repas, ce 2018 a suffisamment de reliefs pour patienter encore en cave. Gros volume.

16,00 €

11 Route de la Grosse Pierre 69115 CHIROUBLES 04 74 69 11 24 christophe.savoye@laposte.net http://vins.chiroubles.com

Chiroubles

Dutraive, Famille

Rouge 2020 – ***

Marqué des notes ingrates dans un premier temps, ce 2020 demande à être très sévèrement bousculé (on peut dire carafé) pour évacuer ce qui parasite une lecture fluide de sa personnalité. Puis, enfin, se révèlent les notes fleuries, la silhouette fine, le profil aérien. Un vin peu protégé qui va séduire pour peu qu’on lui laisse un peu d’air. Une belle récompense, d’une grande délicatesse, pour amateurs patients et avertis.

19,20 € – Conversion Biologique

156 route de la Grand’Cour 69820 Fleurie contact@familledutraive.fr domainedelagrandcour.fr

Chiroubles

Grosse Pierre, Domaine de la

Rouge «Aux Craz» 2020 – ***

À la fois ferme et frais, “Aux Craz” se révèle après un temps de réflexion. Il ne baisse pas la garde, ne se rend pas plus aimable. Au contraire, il fait parler la poudre : enlevé, véhément, il a beaucoup de caractère, des tannins qui se mettent en place, un vin qui se manifeste en fond de bouche et finit par séduire par son caractère tactile mâtiné de notes de mûres et d’un joli peps qui anime l’ensemble.

18,00 €

409 route de la grosse pierre 69115 Chiroubles 06 73 37 70 06 – 04 74 69 12 17 contact@lagrossepierre.fr www.domainedelagrossepierre.fr

Chiroubles

Jambon, Guenael

Rouge «Chatenay» 2020 – **(*)

Nez intense de fleurs sauvages, bouche jeune et encore accrocheuse qui témoigne qu’il “y a du vin dans la bouteille”. Fraîcheur de pêche et de menthe, tannins chocolatés, deux visages qui demandent à s’harmoniser. En attendant, l’ensemble est déjà impeccable dans sa capacité à proposer un lot de sensations tactiles mêlées à des arômes frais. Très intéressant.

NC

Morgon Le haut 69910 Villié-Morgon 06 03 49 73 06 04 74 04 09 73 guenael-jambon@wanadoo.fr

Chiroubles

Javernand, Château de

Rouge «Indigène» 2020 – **(*)

“Non filtrée et très peu sulfitée”, cette cuvée de 2020 se signale par son caractère vif (touches d’agrumes), son milieu de bouche qui prend de l’épaisseur avant que la finale réinstalle le caractère frais. Un vin qu’on veut rapidement voir à table. Longue empreinte en bouche.

14,40 € – Conversion Biologique

421 impasse de Javernand 69115 CHIROUBLES 09 63 29 82 13 – 06 68 57 69 71 www.javernand.com

Côte de Brouilly

Dumas, Pierre-André

Rouge «Origine» 2018 – ***

“Sans sulfites ajoutés, ni collé, ni filtré”, ce 2018 a du coffre. Beaucoup. Beaucoup de volume en bouche, en plusieurs dimensions (longueur et largeur). 100% vin de repas, sa lecture n’est parasité par aucune crête abrasive ou élevage parasitaire. Plein, entier, massif mais équilibré. À attendre ou à marier avec des plats forts en gueule. “Vinifié par Aurélie Durnérin”

18,50 €

631 route de Charentay 69460 Odenas 04.74.03.40.89 07 63 03 19 01 bonjour@domaine-pierreandredumas.com www.domaine-pierreandredumas.com

Côte de Brouilly

Aubry, Michel

Rouge «Les Diorites» 2019 – **(*)

Noir en bouche, entouré de fleurs et de notes de cacao, “Les Diorites” 2019 est droit plus que large, sérieux, très tactile avec ses tannins qui demandent à être encore attendus. Très chaleureux, il est porté par une trame alcoolique qui le structure et qui nécessite de l’oublier un peu en cave.

12,00 € – Biologique

377 rue du Cep 69640 Saint-Julien 06 08 51 35 80 michel.aubry42@wanadoo.fr

Côte de Brouilly

Baron de l’Écluse, Domaine

Rouge 2019 – **

Puissant, dru, porté par des notes de café. Un peu sec en fin de bouche avec ses tannins encore accrocheurs, ce Baron est ponctué d’une petite virgule alcoolique qui apporte et chaleur. Avec une viande en sauce ou à laisser se tempérer en cave.

NC

Jean-François PEGAZ Montée de l’Ecluse 69460 0denas 06 40 57 19 94 baron.delecluse2@orange.fr https://barondelecluse.com/

Côte de Brouilly

Fournelles, Domaine des

Rouge «Godefroy» 2019 – **

Parfumé, ouvert, déjà disponible, ce “Godefroy” peut être oublié en cave. Légèrement grillé, encore accrocheur, il est marqué par une petite chaleur alcoolique en finale. Meilleur, assagi le lendemain, il laisse filtrer des notes de mûres.

15,00 €

Mariannick et Guillaume DUMONTET 137 Montée de Godefroy 69220 SAINT-LAGER 06.71.01.11.66 – 06.79.17.27.53 domainedesfournelles@outIook.fr www.domainedesfournelles.com

Côte de Brouilly

Chanrion, Nicole & Romain

Rouge 2020 – **(*)

Jeune, entier, conservant une certaine vivacité malgré les 15,5° affichés au compteur. Ce vin confirme tout le bien que l’on peut penser de ce millésime 2020. On navigue à des années-lumière de l’imaginaire beaujolais mais ce vin occupe la place avec force. Large, généreux, puissant dans un registre enrobé.

14,00 €

Nicole & Romain CHANRION Les Crozes – 80, Grande Rue 69220 CERCIÉ 04 74 66 80 37 – 06 78 74 86 05 romain@vignoble-chanrion.com

Côte de Brouilly

Large, Domaine

Rouge «Lieu-Dit Brulhié» 2020 – **(*)

D’emblée, le registre aromatique interpelle le buveur. Par le nez. Puis par les sentiments, avec cette livrée toute myrtille et confiture de mûre dehors. En bouche, on abandonne le registre de la séduction immédiate pour s’en remettre aux talents tactiles de la bestiole. On ne prendra rien à le carafer. Au contraire, il aime cette oxygénation qui le libère et le met en place. Sauvage, tendu. Ambitieux et non cadenassé.

22,00 €

700 Le Clerjon 69640 MONTMELAS SAINT SORLIN David LARGE & Célia ROSTAND 06 59 57 13 92 – 06 38 93 91 06 Contact@davidlarge.fr www.davidlarge.fr

Côte de Brouilly

Roches Bleues, Domaine Les

Rouge «La Baraquée» 2020 – ***

L’exemple même de vin qui peut convertir les anti-bojo. Avec ce qu’il faut de fruits-fleurs (puissantes) au nez, une super définition en bouche, accrocheuse (tannins, réglisse, passage en fûts) et fraîche à la fois, cette “Bagarreuse” fait mieux que se battre pour les couleurs locales. Un vin puissant, à patiner en cave.

15,00 € – Conversion Biologique

Jonathan Buisson 961 route du Mont Brouilly 69460 Odenas 06 17 38 11 71 contact@domainelesrochesbleues.com www.domainelesrochesbleues.com

Fleurie

Bertrand, Domaine

Rouge «Nova» 2019 – **(*)

Dans un registre léger, “Nova” s’exprime en finesse, en mode aérien, comme le laissait deviner sa robe cristalline. Frais, avec des accents aigus, un 2019 aux tannins totalement intégrés. À boire et à garder 2 ou 3 ans.

– Conversion Biologique

Maryse, Jean Pierre et Julien Bertrand 350 Route des Combes 69220 Charentay 04 74 66 43 19 – 06 95 53 55 91 contact@domainebertrand.fr www.domainebertrand.fr

Fleurie

Delienne, Marc

Rouge «La Madone La Vigne des Fous» 2019 – Coup de Cœur

Haut perché. Dans tous les sens du terme. La situation de la parcelle d’abord, qui vaut à cette cuvée d’hériter de ce nom évocateur (pente folle). La vinification ensuite, millimétrée (sans intrant). La sensation folle (oui, encore) d’une magnifique suavité, mêlée à la fraîcheur, sans aucune crête abrasive. L’élevage, aussi (21 mois en foudres de 30hl), totalement digéré par le vin. Le prix, enfin, qui le loge un cran au-dessus de la mêlée. Caressant, doux, classieux, soit une belle expression du climat “la Madone”.

48,00 € – Biologique

SARL Arpayé Château de l’Abbaye Saint Laurent d’Arpayé 196, rue de l’Abbaye d’Arpayé 69820 Fleurie 06 08 61 08 63 contact@domainemarcdelienne.fr

Fleurie

Rougeon, Château de

Rouge «Poncié» 2019 – **(*)

Délicatesse incarnée, cette cuvée à la robe satinée, d’une belle transparence, ne joue dans pas dans le registrer de la puissance. Fin, de demi-corps, arrondi par des notes confites, ce 2019 ne porte aucune stigmate de son élevage de “18 mois en vieux fûts de chêne de 5, 6 ans”.

19,00 €

Isabelle, Florence, Joseph Bouchard Rougeon, 71390 Bissey-sous-Cruchaud 03 85 92 02 54 – 06 95 93 06 71 contact@chateauderougeon.com www.chateauderougeon.com

Fleurie

Bertrand, Yann

Rouge «Coup d’Folie» 2020 – **

Tout en reliefs accrocheurs (tannins) qui témoignent de son élevage en un mix de type de fûts plus ou moins anciens, ce “Coup d’Folie” n’oublie pas la fraîcheur nécessaire à l’équilibre général. Une forme de rusticité épicée de bon aloi invite à considérer cette cuvée comme un vin à oublier en cave. À attendre.

20,00 € – Biologique

Yann, Annick Guy BERTRAND 543 rte du château de Grand-Pré 69820 FLEURIE 04 74 69 81 96 – 06 33 17 97 06 lesbertrand.gp@gmail.com www.les-bertrand.com

Fleurie

Bret Brothers

Rouge «Poncié “Zen2020 – **

Carafage viril obligatoire. Plein, presque véhément, ce “Climat Poncié” se doit d’être dompté. Très vivant, pensé en mode “levures indigènes, pas de chaptalisation, pas d’acidification”, il affiche un caractère encore sauvage. Résolument vivant, il se présentera sous un jour plus aimable après un temps calme de réflexion en cave.

26,00 € – Biodynamie

125 rue aux Bourgeois 71680 VINZELLES 03.85.35.67.72 contact@bretbrothers.com ww.bretbrothers.com

Fleurie

Château de Grand Pré, Domaine de

Rouge «Spaciale» 2020 – ***

Incisif, tendu, cette cuvée “Spaciale” (avec un cosmonaute sur l’étiquette, clin d’œil décalé aux cuvées “Spéciales”) joue sur plusieurs registres : tactile (terrien, avec de jeunes tannins), aromatique (fleurs, girofle, épices), frais (touche mentholée en finale). Déjà ok aujourd’hui avec les viandes grillées, on pourra l’attendre plusieurs années en cave.

20,00 € – Biologique

SARL Zordan Grand Pré 6820 Fleurie romain.zordan@gmail.com Romain Zordan : 06.61.82.60.69 Alexandre Jakovljevitch : 06.66.89.06.41

Fleurie

Grand’ Grange, Château

Rouge «Clos La Madone» 2020 – ***

Dru, puissant mais en phase ingrate, ce “Clos de la Madone” fait parler la poudre. Étranger à tout forme de concession, il avance avec une forme de rusticité (élevage à 80% en fûts, encore présent) à dégrossir mais, surtout, un potentiel de garde assez intéressant. Entier, avec beaucoup de volume. Noir. À suivre.

14,50 €

Per Haakon Schmidt Lieu dit» La Grande Grange» 69460 Le Perréon 04 37 55 43 10 – 06 69 12 39 77 info@chateaugrandgrange.com www.chateaugrandgrange.com

Fleurie

Madone, Domaine de la

Rouge «Vieilles Vignes» 2020 – ***

Du volume ! Pas vraiment porté sur la séduction de l’immédiat, ce rouge issu d’un des beaux climats de Fleurie avance épicé, puissant, chocolaté, avec des tannins qui demandent à se patiner. Énorme volume en bouche. Excellent rapport qualité/prix.

14,50 €

69820 Fleurie 04 74 69 81 51 domainedelamadone@wanadoo.fr www.domaine-de-la-madone.com

Fleurie

Marrans, Domaine des

Rouge «Clos du Pavillon» 2020 – **(*)

Jolie cuvée, pleine de vivacité, étirée sur la fraîcheur et les épices. Belle silhouette, registre de fleurs et de fruits pour un vin plein d’allant. Cohérent, tendu, franc et élancé, ce 2020 se tiendra magnifiquement à table avec des viandes grillées (… par exemple). Bon potentiel de garde.

21,00 €

109, route des Marrans 69820 FLEURIE 04 74 04 13 21 contact@domainedesmarrans.com www.domainedesmarrans.com

Fleurie

Matray & Filles, Domaine

Rouge «Grille-Midi» 2020 – **(*)

Le potentiel du climat “Grille-Midi” s’exprime à plein en cette cuvée, mi-juteuse, mi-serrée, mi-sérieuse (oui, 3 moitiées, on a le droit). Un vin carré, de garde, sérieux et entier fait de snesations noires, qui mérite d’êre attendu plusieurs années ou carafé en cas d’ugence absolue.

12,50 € – Conversion Biologique

Maud MATRAY 179 rue de la Treille 69820 FLEURIE 06 36 98 67 43 matrayetfilles@outlook.fr www.matrayetfilles.fr

Fleurie

Mez, Clos de

Rouge «Mademoiselle M.» 2020 – **(*)

Carafez-le. Sous de premiers abords un peu drus, se révèle un vin de corps, légèrement réglissé, très tactile. Sérieux, il laisse filtrer quelques touches aromatiques de fruits noirs. Jeune, encore accrocheur, il demande à se patiner, à s’affiner. De la longueur, du potentiel.

– Biologique

Marie-Élodie Zighera Confuron Les Raclets 69820 Fleurie 06 03 35 71 89 marie.elodie@closdemez.com www.closdemez.com

Fleurie

Sunier, Julien

Rouge 2020 – **

Dans un registre assez ferme, ce 2020 fait montre de volume et demande à digérer encore son élevage. Sec, avec des tannins affirmés, il est taiseux volet aromatique et s’exprime plutôt via le versant tactile. Jolie fraîcheur mentholée en finale.

19,00 € – Biologique

Ferme des Noisetiers 69430 Avenas 04 74 69 91 74 contact@julien-sunier.com www.julien-sunier.com

Fleurie

Vins de Vicky, Les

Rouge «Ô Joie» 2020 – **(*)

Conditionné en canette, ce 2020 déjoue les a priori et les suspicions de vin “techno” avec une expression assez terrienne, mêlant fraîcheur et tannins affirmés (mais intégrés). Il impose sa franchise sur la longueur. Tout sauf un vin au rabais. Mieux, un bel outil d’initiation.

5,00 € (25 cl) – Conversion Biologique

Château des Moriers shop.missvickywine.com

Juliénas

Granit Doré, Domaine du

Rouge «Marcel’s Les Capitans» 2018 – **

Nez et bouche généreux, très épicé, il est doublement typé. Par son passage en fûts d’abord (12 mois en futs ) et par l’empreinte très chaude d’un registre alcoolique marqué (14,5°). Il faut en l’état attendre encore que se fondent et s’harmonisent bois et alcool. Ou l’ouvrir avec des mets au registre très appuyé (épices, gibiers) pour un accord “ton sur ton”.

11,00 €

Marie-Laure & Vincent Rollet Route de Beauvernay Lieu dit la Pouge 69840 JULLIE 06 83 68 76 85 – 06 72 53 52 25 domainedugranitdore@gmail.com www.domainedugranitdore.com

Juliénas

Chers, Domaine des

Rouge «Vieilles Vignes» 2020 – **(*)

“Des vignes 70 ans”. Lorsque vous entretenez un joli patrimoine végétal, en général, il vous le rend bien. Pour ce 2020, la bouche est fine, partagée entre myrtille, mûre et épices douces, les tanins sont parfaitement intégrés, ce qui en fait un vin prête à boire. Mais sa constitution tannins/acidité laisse entrevoir quelques années de garde avec un prix accessible.

10,00 €

Arnaud Briday 69840 JULIENAS 06 75 54 61 40 – 04 74 04 42 00 domainedeschers@yahoo.fr WWW.VINS-ARNAUD-BRIDAY.COM

Juliénas

Sancy, Domaine

Rouge 2020 – **(*)

Jeune, ce 2020 offre, à l’attaque !, une forme de souplesse aimable en bouche qui se révèle finalement hérissée de reliefs tanniques qui demandent à se polir quelques temps en cave… sans que cela n’alourdisse la silhouette du vin. Mieux, une fraîcheur fruitée (mûre et pêche) vient réveiller la finale. Bien fait. À carafer.

9,00 € (env.)

Thomas Broyer Les Bucherats 69840 JULIENAS 06 88 88 71 73 domainesancy@orange.fr www.domainesancy.com

Juliénas

Tête, Michel & Sylvain

Rouge «Clos du Fief» 2020 – ***

Le Clos du Fief n’est pas là pour rigoler. Et c’est tant mieux. Un match d’épices, un caractère noir et profond avec très bel agencement tannins/acidité. Un beau classique, posé, fin. Meilleur le lendemain.

NC

Les Gonnards 69840 Juliénas 04 74 04 41 62 domaine@micheltete.com www.micheltete.com

Morgon

Lacoque, Domaine

Rouge «Marie-Jeanne Côte de Py» 2018 – ***

Posé, bien défini, porté par les épices, la fraîcheur de la pêche en finale, des tannins fondus, cette “Marie-Jeanne” issue de la fameuse Côte de Py. D’un joli classicisme, ce 2018 profite à plein des quelques années de garde. Long et fin.

NC

1261 route du cru, Morgon 69910 Villié-Morgon 04 74 69 16 52 – 06 58 01 80 35 joel.lacoque@wanadoo.fr https://domaine-lacoque.com/nos-vins

Morgon

Bellevue, Château

Rouge «Côte de Py» 2018 – **(*)

Arômes de café, de sorbet de mûre, bouche épicée, apaisée mais sans mollesse aucune. Au contraire : le peps des épices, de la longueur, une silhouette fine, élancée, des tanins délicats, intégrés. Bel ouvrage pour ce rouge pensé avec un “élevage sur lies fines en grand foudre de chêne durant 18 mois”.

15,00 €

Loron Bellevue 69910 Villié-Morgon 04 74 66 98 88 contact@chateau-bellevue.fr www.chateau-bellevue.fr

Morgon

Bonne Tonne, La

Rouge «Les Charmes» 2019 – **(*)

Robe transparente ornée de quelques reflets cuivrés, avec un nez de café, de fraise, écrasée, d’épices. Bouche totalement “raccord” avec les sensations perçues au nez avec, en bonus, le plaisir d’une jolie patine. Pétri de charme !

NC – Biologique

Anne-Laure & Thomas AGATENSI Domaine de la Bonne Tonne 668, route de la Chaponne 69910 Villié-Morgon 06 12 54 31 62 – grillet.marcel@wanadoo.fr http://bonnetonne.wordpress.com

Morgon

Bulliat, Maxime

Rouge «Extase Fût de Chêne» 2020 – **(*)

Élevé en fûts de chêne pendant un an, ce rouge n’en porte pas les stigmates (pas de fût neufs mais des tonneaux âgés de 4 à 6 ans). Tannins jeunes mais pas accrocheurs qui ont le potentiel pour se patiner encore. Très joli, dans un style boisé prégnant mais maîtrisé, qui n’exclut pas la fraîcheur.

12,00 €

1904 Route d’Avenas 69910 VILLIE-MORGON 06 64 68 65 47 contact@domainebulliatmaxime.com www.domainebulliatmaxime.com

Morgon

Charvet, Steeve

Rouge «Côte de Py» 2020 – **(*)

Nerveux, tendu, un 2020 avec une silhouette drue, sans concession. Beaucoup d’allant avec des épices à foison. Un style élancé qui laisse filtrer des notes florales, de mûre avec, là encore, des épices (poivre blanc) pour ponctuer les débats. Gagne en expression et en longueur avec l’aération.

13,00 €

2255 Route de Chiroubles 69115 CHIROUBLES 04 74 69 13 08 – 06 50 20 71 25 charvet-steeve@orange.fr www.facebook.com/charvetsteeve/

Morgon

Desvignes, Louis-Claude, Domaine

Rouge «Château Gaillard» 2020 – Coup de Cœur

Appuyé sur beau patrimoine végétal (“vignes de 80 ans”) et un élevage en légèreté (“7 mois en cuves ciment”), ce vin étonne autant par ses mensurations (14,5° au compteur) que par la fraîcheur et la profondeur de son discours. Un mix : simplement délicatement savoureux et épicé, élancé. En gestation, il va encore gagner en distinction.

15,00 € – Biologique

135, Rue de la Voûte 69910 VILLIE-MORGON 04.74.04.23.35 contact@louis-claude-desvignes.com www.louis-claude-desvignes.com

Morgon

Henriot, Sandrine

Rouge «Les Charmes» 2020 – **

Très dynamique et élancé en bouche, ce vin de demi-corps macéré “grappes entières pendant environ 10 jours en cuve béton” fait preuve d’une forme de timidité pour l’heure, qu’un sérieux carafage invite à sortir de sa gangue. Il se fait alors plus terrien, plus ouvert aromatiquement, sans rien perdre de son énergie. À carafer, donc.

15,00 € – Biodynamie

5238 route de Saint Joseph 69430 Régnié-Durette 06 23 29 11 56 sand_henriot@yahoo.fr

Morgon

Piron, Dominique

Rouge «Grand Cras» 2020 – **(*)

Épices à tous les étages ! Droit et sérieux, sans effets de manche, ce “Grand Cras” se répand en notes fleuries, au nez comme en bouche, pour la séduction immédiate et en tannins intégrés, très légèrement torréfiés, pour la structure. Un bel ensemble, avec des notes de fraîcheur en finale, cohérent et construit.

NC

1216, route du Cru 69910 Villié-Morgon 04 74 69 10 20 piron@domaines-piron.fr

Morgon

Pizay, Château de

Rouge «La Centenaire» 2020 – ***

Joli discours de fruits, d’épices, de tanins fins. La quête du soin, du détail, est patente et la promesse, tenue. Élégant, soyeux même, avec un couple fruité/fraîcheur qui porte l’ensemble. Les épices ponctuent ce joli défilé. Long et fin.

15,00 €

Sté des Vins de Pizay Château de Pizay 69910 Villié Morgon 04.74.66.26.10 chapizay@wanadoo.fr

Morgon

Tête, Louis

Rouge «Château Gaillard» 2020 – **(*)

Couleur intense, nez ouvert, expressif. De l’intensité épicée en bouche qui apporte son lot de fraîcheur, de réjouissantes touches tactiles, fines et délicieusement accrocheuses, qui donnent du relief et de la cohérence à l’ensemble. Prix accessible.

11,00 €

AGAMY La Martinière, 69210 BULLY 04 37 55 50 10 contact@agamy.fr www.agamy.fr

Morgon

Lapierre, Marcel

Rouge «Vieilles Vignes» 2021 – **(*)

Décliné en deux parcours techniques, ce tout jeune morgon nous est livré ici en sa version “non filtrée, légèrement sulfitée”. Frais, souple, sans fard, ce 2021 d’un domaine emblématique (et d’un millésime délicat à mener) joue des épices et d’un style direct pour séduire. Lisible et digeste.

21,65 € – ???

588 Rue Rabelais 69910 Villié-Morgon 04 74 04 23 89 informations@marcel-lapierre.com www,marcel-lapierre.com

Morgon Corcelette

Bodillard, Vignobles

Rouge «Thaddeus» 2014 – **(*)

Petit voyage spatio-temporel avec ce millésime qui se présente tannins fondus. Le caractère tertiaire (arômes développés avec le vieillissement) induit par la patine du temps n’est pas trop marqué. On pourrait l’aimer un peu plus long en bouche, mais les épices, la livrée délicate, tout en finesse, séduisent pour ce vin à son apogée.

15,00 € – Biologique

Vignobles Bodillard 60, route de Ruyère Lieu dit Vermont – 69910 Villié-Morgon 06 15 59 77 34 renaud@vignoblesbodillard.com www.vignoblesbodillard.com

Morgon Corcelette

Godard, Mee

Rouge «Corcelette» 2020 – Coup de Cœur

“Élevage de 13 mois en fûts, demi-muids et de 1 mois en cuve”. De ce parcours technique multiple, naît un “Corcelette” encore balisé, au nez, par des notes boisées. En bouche, il est étonnamment frais, juste, sans emphase. Sous couvert de style délicat, le vin de cette vigneronne à suivre déroule beaucoup d’arguments, en élégance.

23,00 € – Conversion Biologique

Morgon le Bas 69910 Villié-Morgon 06 66 47 00 64 domaine.meegodard@yahoo.fr

Moulin-à-Vent

Jacques, Château des

Rouge 2019 – ***

Carafez-le, c’est à ce prix qu’il révèlera la dualité de son profil actuel : à la fois corsé, concentré, dense et élancé, équilibré. Côté aromatique, l’aération permet de profiter des notes de fleurs, mêlées à la cerise, aux épices. Équilibré avec une belle élégance en bandoulière.

17,80 €

Château des Jacques Les Jacques 71570 Romanèche-Thorins 03 85 35 51 64 – 06 87 94 37 97 chateau-des-jacques@wanadoo.fr www.chateau-des-jacques.fr

Moulin-à-Vent

Labruyère, Domaine

Rouge «Le Carquelin» 2019 – Coup de Cœur

“Élevage en demi-muids (18%), fût de chêne de 228 L dont un fût neuf, pendant 12 mois, puis en cuve pendant 2 mois”. La réflexion poussée autour de l’élevage de ce vin transpire dans le verre, avec une somme d’arômes très noirs (café, fruits cuits, fumée), des sensations “minérales”. Tout en verticalité, est ponctué par une virgule de fraîcheur qui contribue à l’équilibre général ce vin à très fort potentiel.

27,00 €

70 Ave Edouard Herriot BP 520 71010 MACON Cedex 03 85 20 38 13 charlene@labruyere.wine www.famille-labruyere.com

Moulin-à-Vent

Le Nid

Rouge «Tradition» 2019 – Coup de Cœur

Un vin tout en verticalité, étranger à toute forme de mollesse. Un long défilé d’épices douces, de figue sèche, de fleurs séchées. Silhouette élancée, tannins façon filigrane, un vin fin, classieux.

18,00 €

Maison Le Nid – Famille Lardet 71570 ROMANECHE THORINS 06 89 96 45 19 contact@lenid.fr www.lenid.fr

Moulin-à-Vent

Merlin, Domaine

Rouge «La Rochelle» 2019 – ***

Après une hibernation de 18 mois en fûts, cette “Rochelle”, du nom d’une des zones remarquables de l’appellation, est longue en bouche, concentré, pétrie de fruits (framboise, grenade, mûre…), de touches torréfiées héritées de l’élevage sous bois. Vin structuré, équilibré par l’acidité, promis à bonne garde.

23,00 €

305 route de la Boisserole 71960 LA ROCHE VINEUSE 03 85 36 62 09 – contact@merlin-vins.com www.merlin-vins.com

Moulin-à-Vent

Moulin-à-Vent, Château de

Rouge «Couvent des Thorins» 2019 – **(*)

Position avancée du travail du domaine, ce “Couvent des Thorins” est l’expression franche et directe du talent beaujolais. Gourmand et expressif, plein et élancé, ce 2019 profite d’une ponctuation fraîche pour assoir son profil de séducteur. Superbe rapport qualité-prix.

12,00 €

4 rue des Thorins 71570 Romanèche-Thorins 03 85 35 50 68 – 07 52 62 61 00 m.chambriard@chateaudumoulinavent.com www.chateaudumoulinavent.com

Moulin-à-Vent

Romanesca, Domaine

Rouge «Champ de Cour» 2019 – **(*)

Alors que sa robe est aérienne, ce “Champ de Cour” élevé en cuve pourrait passer pour boisé tant la matière est prégnante en termes tactiles. Il y a assurément du vin -et du travail- dans la bouteille. Rectiligne, frais et épicé. À boire s’il l’on veut mais l’ouvrir dans deux ou trois ans serait plus inspiré.

16,50 € – Conversion Biologique

1172 Rte de la Chapelle des Bois 69820 Fleurie Olivier Chastel 06 82 19 90 80 Antoine Chastel 07 61 09 33 89 Lucrèce Bruyant 06 33 84 72 68 contact.domaineromanesca@gmail.com www.domaineromanesca.com

Moulin-à-Vent

Bois de L’Oise, Domaine du

Rouge 2020 – *

Un vin de demi-corps, de facture étonnamment légère en regard du potentiel du millésime. Fruité.

16,00 €

Maison François Martenot Domaine du Bois de L’Oise Le Bois de Loyse 71150 La Chapelle de Guinchay 03.80.21.64.63 manon.rousseau@francoismartenot.fr

Moulin-à-Vent

Liger-Belair, Thibault

Rouge «La Roche» 2020 – (*** à confirmer après mise en bouteilles)

Un 2020 “tiré sur fût” et donc encore en gestation se présente avec les atours d’un vin pré-pubère : quelques notes de réduction évacuées par une très longue aération, des tannins en cours de digestion et d’intégration et déjà se dessine une silhouette élancée, l’élégance tactile, d’une grande finesse. Sous le charme de la cohérence de l’ensemble.

NC

Thibault Liger-Belair 40 rue du 18 décembre 21700 Nuits SaintGeorges 03 80 61 51 16 contact@thibaultligerbelair.com https://m.thibaultligerbelair.com

Moulin-à-Vent

Moulin d’Eole, Domaine du

Rouge «Les Thorins» 2020 – **(*)

Nouvel essor (et nouvelles -belles- étiquettes) pour le domaine et livraison d’un ” Thorins” dont un tiers des jus a séjourné en fûts. Silhouette longiligne, tannins délicats demandant à se fondre. Un vin frais, digeste, élégant, parfaitement agencé. À attendre (et à suivre).

22,00 € – Conversion Biologique

FAMILLE GUERIN Domaine du Moulin d’Eole 167, rue du Cru Moulin-à-Vent 69 840 CHENAS 06 85 80 86 57 elisaguerin92@gmail.com

Moulin-à-Vent

Pacalet, Christophe

Rouge 2020 – ***

Dans son premier âge, ce vin fait été de son potentiel de garde. Pas en mode “fort des halles”, mais plutôt en vin déjà accessible, de demi-corps, expressif, peu avare de fruits, épaulés pour cette mission “séduction” par des notes fleuries. Les épices complètent le podium.

20,00 €

Sarl Les Marcellins 1910 Route des Crus 69 20 Cercié 04 74 04 43 94 contact@christophepacalet.com www.christophepacalet.com

Moulin-à-Vent

Rochemure, Domaine de

Rouge 2020 – **

Nez riant, avenant, ouvert. Bouche… à l’avenant, fruitée, souple, rehaussée de notes grillées, de fruits noirs et de tannins discrets qui structurent. En toute fin de bouche, des épices viennent allonger la bouche et apporter du peps.

11,10 €

Philippe Vermorel 242,Route de la Creuse 69460 Le Perréon 06 07 13 06 85 – 04 74 03 25 21 pvermorel@wanadoo.fr

Moulin-à-Vent

Rottiers, Richard

Rouge 2020 – ***

Pensé en mode mi-fût mi-cuve béton, ce 2020 est le fruit d’une récolte mosaïque : “vignes de 40 à 80 ans, réparties sur 18 parcelles différentes”. Expressif, il se répand en épices, en agrumes mûrs, en notes fruitées. Côté silhouette, le vin est dense, entier, ferme qu’une expression de fraîcheur en finale vient loger dans le registre “élégance”. Toujours excellent.

16,00 € – Biologique

La Sambinerie 71570 Romanèche-thorins 03 85 35 22 36 06 63 38 16 35 contact@domainerichardrottiers.com www.domainerichardrottiers.com

Moulin-à-Vent

Saint-Cyr, Domaine de

Rouge «La Bruyère» 2020 – ***

Léger à l’œil avec sa robe peu soutenue. Mais ne vous fiez pas à sa couleur, aucune fragilité à redouter, “La Bruyère” a du caractère. Léger, il l’est aussi en bouche, tout en finesse, avec une structure douce, gourmande (une rondeur peut-être liée au passage en “50 % vieux fûts pendant 10 mois) et des tanins très enrobés. Une petite acidité en finale apporte son lot de fraîcheur. Pétri de naturel.

21,00 € – Biologique

Les Perrelles – 31 Chemin de Trechen 69480 ANSE 04 74 60 23 69 raphael@beaujolais-saintcyr.com www.beaujolais-saintcyr.com

Moulin-à-Vent

Lardy, Laura

Rouge «Le Mont» 2021 – **(*)

Sous ses dehors de vin à la robe légère (et manifestement non filtré), ce “Mont” se révèle conforme à la volonté de Laura Lardy de conserver allant et fruité naturels : cuve béton uniquement pour ne pas le charger d’une cosmétique boisée. Un parti pris qui accouche d’un moulin-à-vent façon “vent de fraîcheur”. Prime au fruit !

17,00 €

Le Vivier 69820 Fleurie 06 20 00 82 90 lardylaura@gmail.com www.facebook.com/laura.lardy

Régnié

Viet, Philippe

Rouge «Haute-Ronze Mosaïque» 2019 – **

Penser des vins qui ne soient pas sur-extraits, une sagesse qui semble avoir gouverné l’élaboration de ce “Haute-Ronze”. Vin de demi-corps, il déroule son discours vers une certaine fermeté portée par des amers à domestiquer et une part d’acidité qui rafraîchit l’ensemble.

18,00 €

1514 route du Cru 69910 Villié-Morgon 06 14 94 72 29 philippeviet@yahoo.fr www.domainephilippeviet.fr

Régnié

Colette, Domaine de

Rouge «Clos des Buyats» 2020 – **(*)

Un régnié maîtrisé, mix de rondeurs et de vivacité avec, en deuxième rideau l’expression de tannins encore accrocheurs, de notes d’orange sanguine. Viril par sa constituions, ce “Clos des Buyats” se distingue par son registre chocolaté, un gros volume en bouche. Du coffre, renforcé par la finale tannique et équilibré par le retour de notes fruitées (noires) de mûre en finale. Vin musclé à attendre.

25,70 €

EARL Jacky GAUTHIER 4245 Route de Saint Joseph – D26 69430 LANTIGNIE 04.74.69.25.73 – 06.08.89.07.91 domainedecolette@wanadoo.fr www.domainedecolette.com

Régnié

Rivier, Thomas

Rouge 2020 – ***

En s’avançant en mode discret, ce 2020 cache bien son jeu de vin indocile. Pas sauvage, non. Il n’est pas déviant, mais fait montre de caractère, à grands renforts de tannins encore bien jeunes, d’arômes “noirs” (olive, réglisse) et d’une heureuse fraîcheur mentholée qui quoique discrète suffit à équilibrer l’ensemble. Carafage ou patience en cave obligatoires. Domaine à suivre.

17,00 € – Conversion Biologique

06 64 26 30 59 thomas.rivier.viti@gmail.com

Régnié

Thulon, Domaine de

Rouge 2020 – **(*)

Sans excès ni timidité, ce régnié s’impose sur la longueur grâce à son caractère équilibré, accompli avec, sur le porte-bagages suffisamment de corps et de tannins à patiner pour deviner un avenir radieux. Chocolat en poudre, tabac blond pour ce vin au profil sec. Joli vin à attendre.

11,50 €

Famille Jambon Annie et René, Carine, Laurent 2 chemin de Thulon 69430 Lantignié 04 74 04 80 29 carine@thulon.com www.thulon.com

Saint-Amour

Pirolette, Domaine de la

Rouge «La Poulette» 2018 – **

Au pays du matin calme, ce “Poulette” joue une partition cohérente. Calme, donc. Bien faite bien balisée, “Poulette”, joue de l’équilibre, du fruit, dans un registre entièrement maîtrisé.

20,00 €

Le bourg – La Pirolette 71570 Saint-Amour Bellevue 06 47 47 59 86 contact@domainedelapirolette.fr http://domainedelapirolette.com/

Saint-Amour

Chardigny,

Rouge «Clos du Chapitre» 2020 – **(*)

Un saint-amour ferme, bien campé sur des tannins solides. Carré, étranger à toute forme de séduction facile, ce 2020 très sérieux nécessite une longue aération pour fluidifier son discours, plutôt “solide” au premier abord. Un finale crémeuse vient assouplir l’ensemble.

17,20 € – Biologique

90 Chemin du Creux du Vic 71570 LEYNES 06 26 37 81 24 info@domaine-chardigny.com www.domaine-chardigny.com

Vin de France

Lavernette, Château de

Blanc Effervescent «Granit Brut Nature» Non Millésimé – **

Fraiches, ces bulles de gamay millimétrées se répandent en une mousse fine, aérienne. Non dosé, comprendre “sans ajout de liqueur d’expédition”, cet effervescent élaboré en “Méthode traditionnelle” (crémant, champagne…). Très digeste.

15,00 € – Biodynamie

EARL Château de Lavernette 70 chemin de La Vernette 71570 Leynes 03 85 35 63 21 chateaudelavernette@gmail.com www.lavernette.com

Vin de France

Bélicard, Nestor

Rouge «NB Zéro sulfites» 2020 – **

Nouveau venu sur la scène beaujolaise pour poursuivre une saga familiale, Nestor Bélicard livre avec cette cuvée simple et franche une version pétrie de candeur gourmande (il nous fallait inventer le terme, c’est fait). Ronde et franche, elle est l’amie du fruit. Une réussite en mode “Vinification traditionnelle” + “zéros sulfites” à prix sympa.

9,00 € – Conversion Biologique

840 route du Beaujolais 69220 Lancié 06 32 03 91 67 nestor@belicards.com www.domainenestor.fr

—————————

Domaine invité à « Bien Boire en Beaujolais »

Domaine invité

Condrieu (Rhône)

Domaine Villard, François

Blanc «Cuvée DePoncins» 2019 – Coup de Cœur

Ouch ! Pur, il l’est. Large, il l’est aussi. Mais plus que tout, ce vin s’impose par sa profondeur, mix de séduction aromatique expressive (agrumes, fruits blancs…) et de richesse (gras, largeur, longueur, minéralité). Aussi évident par sa construction limpide et généreuse que par sa complexité, faite de propositions multiples et rebondissantes.

45,25 €

330 Route du réseau Ange 42410 Saint Michel sur Rhône 04 74 56 83 60 contact@domainevillard.com www.domainevillard.com

Domaine invité à « Bien Boire en Beaujolais »

Pouilly-Fuissé (Bourgogne)

Domaine Robert Denogent

Blanc «La Croix Vieilles Vignes» 2018 – ***

“34 mois d’élevage sur lies fines en fût, cuve ovoïde en béton, inox, vignes de 75 ans en moyenne”. La somme de ces parcours techniques flèche vers un vin très tendu, rehaussé de reliquats finement boisés de son élevage long, mais sans qu’il s’en trouve alourdi. Mieux, plutôt qu’alangui, ce 2018 est élancé, entier. Classieux.

36,00 € – Biodynamie

Place du Vieux Four 71960 Fuissé 03 85 35 65 39 info@robert-denogent.com www.robert-denogent.com

Domaine invité à « Bien Boire en Beaujolais »

Bourgogne Aligoté (Bourgogne)

Domaine de la Sarazinière

Blanc «Clos des Bruyères» 2020 – ***

Fleurs en pagaille, notes de paille, bouche large, longueur et cohérence de l’ensemble. Cet aligoté ringardise tous ses pairs pensés en mode pilote automatique et qui peinent à dépasser le cadre des apéritifs à kir. Un beau bourgogne de repas, très largement en dépassement de fonction.

14,00 € – Biodynamie

Philippe et Guillaume TREBIGNAUD 71960 BUSSIERES 06 11 96 85 27 – 06 82 32 91 90 philippe.trebignaud@saraziniere.com www.sarraziniere.com

—————————

Vins retenus lors du « Palmarès Montmartre Beaujolais »

Beaujolais

Bulliat, Daniel

Blanc «Caractère» 2019 – **(*)

Doré, miellé, gourmand, très expressif, large et évolué avec sa finale légèrement grillée et quelques touches de résine de pin, ce 2019 assume sa part de patine.

NC

Chavannes 69430 Beaujeu 04 74 69 20 93 daniel.bulliat@wanadoo.fr

Beaujolais

Domaine, de Baluce

Rouge «Vieilles Vignes» 2020 – **

Sur la réserve en termes aromatiques, ce 2020 ne fait pas l’économie d’une forme de concentration pour peu qu’on le laisse respirer quelque temps. C’est à ce prix qu’il se libère et joue dans le registre tactile. À flécher vers les entrées charcutières, les viandes blanches et les fromages, Oui, c’est classico-classique, mais cela fonctionne.

7,30 €

Famille Sonnery 41 route du Plan 69620 BAGNOLS 06 83 88 26 28 – contact@baluce.fr www.baluce.fr

Beaujolais

Trénel, Maison

Rouge «Rochebonne» 2020 – **

Noir et sérieux, peu porté sur les arômes et la séduction facile, ce Rochebonne mise sur la case “repas” avec une livrée équilibrée entre tannins et alcool. Étranger à toute forme de fantaisie (c’est un compliment), il est carré, droit dans ses bottes.

8,35 €

33 Chemin du Buery 71850 CHARNAY-LES-MACON 03 85 34 48 20 contact@www.trenel.fr www.trenel.fr

Beaujolais

Éclair, Château de l’

Rouge «La Réserve» 2021 – *(*)

Tabac blond et mûre pour les arômes. Un ensemble équilibré, rond, poivré. Une livraison sans défaut aucun, avec ce qu’il faut de volume, mais un peu monolithique.

9,00 €

SICAREX Beaujolais 905, rue du Château de l’Eclair, Liergues 69400 Porte de Pierres Dorées 04 74 02 22 40 vins@chateaudeleclair.com www.chateaudeleclair.com

Beaujolais Lantignié

Dubost, Domaine

Rouge 2020 – **

Au rendez-vous ! La promesse de fraîcheur est tenue. Mais sans avoir recours à la séduction facile. L’ensemble est un peu dru, ferme mais franc. Non qu’il occupe toute la largeur, il s’agit d’un vin de demi-corps porté sur le caractère tactile plutôt que les arômes. Sans concession.

10,00 €

Jean-Paul Dubost DOMAINE LE TRACOT 69430 LANTIGNIE 04 74 04 87 51 – 06 58 86 68 34 j.p-dubost@wanadoo.fr www.domainedubost.com

Beaujolais Lantignié

Roche, Domaine de la

Rouge 2020 – **

Souple de constitution et corsé en sensations, ce “Lantigné” est pour l’heure typé par une jolie fraîcheur mentholée en milieu de bouche, une acidité bienvenue qui lui donne un caractère très digeste. Une finale, longue, plus aride invite à l’oublier en cave pour s’harmonise.

12,00 € – Conversion Biologique

Mathieu Collonge 4128 Route de Saint-Joseph 69430 Lantignié 06 77 20 35 04 bonjour@domainedelaroche.com www.ledomainedelaroche.fr

Beaujolais Villages

Nugues, Domaine Des

Blanc 2020 – *(*)

Des fruits blancs, une trame acide et de la poire pour la fraîcheur et une empreinte soufrée qui parasite un peu sa lecture.

12,00 €

GILLES GELIN Les Pasquiers – 40 rue de la Serve 69220 Lancié 04.74.04.14.00 gilles@domainedesnugues.fr www.domainedesnugues.com

Beaujolais Villages

Pougelon, Château de

Rouge 2020 – ***

Un 2020 né sur “sols de schistes granitiques décomposés” que l’on pourrait imaginer boisé tant il est viril. Il n’en est rien, sa constitution (et le talent du millésime) plaident pour un joli potentiel et une longue garde à envisager. On peut louer ce mix fraîcheur/aridité autant que le travail de vinification. Classique, entier, bien fait.

9,50 € – Conversion Biologique

Marine Descombe 462 rue du Beaujolais 69460 Saint Etienne des Oullières 04 74 03 41 73 info@chateaupougelon.com www.descombe.com

Conférence interactive « Les secrets du goût »

Rendez-vous le 5 avril prochain à 20h pour la Conférence interactive

« Les secrets du goût » en direct dans 150 salles de cinéma en France.

Avec mes invités le neurobiologiste Gabriel Lepousez, la cheffe étoilée Stéphanie Le Quellec et le chroniqueur vin Jérôme Gagnez venez vivre des expériences gustatives inédites dans un voyage immersif au cœur de nos papilles pour apprendre ensemble à mieux déguster.

Réservations  : Cliquez ICI

La programmation musicale

  • Albin DE LA SIMONE – Tinassi-li
  • FATHER JOHN MISTY  + Yael NAIM  Funny girl

Tous les podcasts : On va déguster France Inter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *