Cuisiner les légumes de son potager : quelle surface pour être autonome ? 4

Cuisiner les légumes de son potager : quelle surface pour être autonome ?

Posted on by Cuisines-Blog in No Comments

Vous en avez assez d’acheter des légumes pas frais et de mauvaises qualités auprès des primeurs du coin ou au supermarché ? Eh bien, la meilleure solution pour vous est de cultiver vous-même vos légumes dans votre potager.
Achetez des graines auprès des fournisseurs locaux et semez-les pour pouvoir récolter ensuite ses fruits. Vous verrez que vous n’allez plus avoir de problèmes avec vos ingrédients. Puis, vous aurez aussi l’occasion de cuisiner de bons petits plats totalement faits-maison.

Une surface de 200 à 250 m² pour nourrir une famille de 4 à 5 personnes

Pour avoir suffisamment de légumes tout au long de l’année, vous devez calculer la surface minimum nécessaire. La recommandation des gens qui ont déjà opté pour cette alternative est de réserver une surface de 200 à 250 m² pour nourrir une famille de 4 à 5 personnes. Ce qui signifie qu’il faut prévoir environ 50 m² par personne.
Toutefois, il convient de noter qu’il est possible de réaliser entre 30 à 50% de l’alimentation de base sur une période de 8 mois. Par contre, il est très difficile de produire ce même pourcentage sur une période de 12 mois.
Du coup, vous devez donc trouver un moyen d’anticiper les 4 mois en misant sur la culture de plantes précoces, la culture de plantes tardives avec et sans serres ou encore la réalisation de conserves, de confitures, de produits séchés, de graines germées.

Des questions à se poser au préalable

Par ailleurs, vous devez aussi vous poser différentes questions pour pouvoir déterminer la surface de potager qui vous convient, notamment celle qui permet de nourrir réellement votre famille et qui vous garantit une autosuffisance alimentaire.
Parmi ces questions, il y a lieu de citer : quelle est la surface cultivable disponible sur votre terrain ? Quelle est la fertilité naturelle de votre terre ? Quelle est son exposition au soleil et à l’ombre et aussi sa situation géographique ? Quel est le degré d’autosuffisance que vous visez ? Quel est votre budget ? Pour quelles techniques de jardinage souhaitez-vous opter ? Combien de temps allez-vous y consacrer ?

D’autres paramètres à considérer

Après avoir répondu à toutes ces questions, vous devez aussi considérer d’autres paramètres pour définir la surface de potager nécessaire. Vous devez, par exemple, tenir compte de la quantité d’eau naturelle potentielle, c’est-à-dire de la pluviométrie et de la capacité de stockage ou d’alimentation. Puis, vous devez aussi déterminer les types de plantes que vous allez cultiver.
Comme vous le savez, vous aurez aussi besoin d’espaces complémentaires pour faire votre compost et votre bois et aussi pour stocker l’eau et pour cultiver quelques arbres fruitiers.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *