Gérer les recrutements dans la restauration, contrat et salaire – 4

Gérer les recrutements dans la restauration, contrat et salaire –

Posted on by Cuisines-Blog in No Comments

Comment recruter en restauration ? Quel genre de contrat proposé ? Comment déterminer le salaire des nouveaux recrus ? Pour obtenir des réponses claires à ces questions, suivez ce guide.

Le contrat de travail en restauration

Pour cela, on peut se faire assister par un avocat spécialiste du travail. En ce qui concerne tout d’abord le contrat, il faut établir un CDD par écrit. Par contre, il n’est pas obligatoire de dresser un CDI à temps plein sur papier. Le contrat de travail en restauration doit exister en deux exemplaires, dont un pour le salarié et un autre pour l’entreprise. Les responsables RH disposent d’un délai de 48 heures, après la prise de poste, pour le remettre au nouveau salarié et ils doivent afficher dans le document quelques mentions obligatoires.
Parmi celles-ci, il y a : les coordonnées de l’entreprise, les coordonnées du nouveau recru, ses fonctions, son statut, la nature de son emploi, son niveau et son échelon dans la grille de classifications. Le contrat de travail doit également préciser la rémunération du nouveau salarié, sa durée de travail hebdomadaire, mensuelle, annuelle ou saisonnière, sa période d’essai, sa date et heure d’embauche, ses caisses de retraite et la durée du congé payé.
S’il s’agit d’un CDD, il faut indiquer l’identité du salarié remplacé (s’il y en a) ainsi que la date d’échéance du terme, une clause de renouvellement ou la durée minimale et la désignation du poste occupé par le nouveau recru.

La manière de fixer les salaires du personnel de la restauration

Puisque recruter signifie aussi fixer un salaire, il faut trouver la bonne rémunération pour chaque nouveau recru en restauration. En général, l’idéal est de privilégier une somme qui peut être couverte sans problème par l’entreprise et qui reste motivante pour le nouveau salarié. Il faut également prévoir en avance les possibilités de promotion, puisque la plupart des salariés souhaitent évoluer au sein de l’établissement et gagner un peu plus d’argent.
Parmi les méthodes les plus utilisées, il y a lieu de citer la rémunération au forfait et la rémunération au rendement. Cependant, il convient de rappeler qu’il faut toujours respecter les salaires minimaux, le SMIC, le principe d’égalité de rétribution entre hommes et femmes et le principe de la non-discrimination.
Normalement, le salaire est composé d’un salaire de base et de compléments de salaire. Le salaire de base est la rémunération stable qui est versée régulièrement en échange du travail fourni. Les compléments de salaire, quant à eux, sont des avantages comme : logement, nourriture et carburant venant s’ajouter au salaire de base.

 

Laisser un commentaire