La photographie culinaire, indispensable sur le web 4

La photographie culinaire, indispensable sur le web

Posted on by Cuisines-Blog in No Comments

La photographie culinaire est une branche de la photographie professionnelle qui a pour but de faire saliver les audiences. Elle permet, en effet, de réaliser des images attrayantes de recettes afin de présenter ces dernières dans différents supports, notamment dans un menu, dans un tuto, dans des livres de cuisine ou dans des publicités en ligne et elle permet aussi de raconter une histoire gourmande.
Toutefois, il convient de noter qu’il s’agit d’un art extrêmement difficile à maîtriser, car il demande de fortes connaissances et des expériences en photographie et en cuisine et aussi beaucoup de créativité.

Maîtriser à la fois la photographie et la cuisine

Pour être un bon photographe gastronomique, il faut tout d’abord savoir se servir d’un appareil photo numérique et de tous les accessoires qui vont avec. Ensuite, il faut savoir traiter et retoucher els images comme un véritable professionnel.
Mis à part cela, il faut connaître le sujet pour pouvoir parler de manière efficace aux chefs cuisiniers. Puis, il faut savoir montrer les détails et les atouts d’une nourriture en utilisant différents angles, en choisissant les bons fonds et en réarrangeant les accessoires.

Faire preuve de créativité

C’est un exercice créatif qui requiert à chaque fois de nouveaux plans et qui permet aussi de faire du storystelling en révélant en premier lieu tous les ingrédients nécessaires à la réalisation du plat, en parlant en second lieu des méthodes de préparation et de cuisson et en montrant en dernier lieu la manière de présenter l’assiette.
Il est à savoir qu’une recette doit être présentée dans un beau décor. En matière de photographie culinaire, les arrières plans, la clarté des images, les couleurs et les lumières sont très importants car ils permettent de créer une ambiance de gourmandise et de transmettre un message de santé et de bien-être.

Utiliser des accessoires et être toujours prêt à shooter

Par ailleurs, il ne faut pas hésiter à utiliser des accessoires en rapport avec la nourriture pour ajouter de l’intérêt et du sens à la photographie culinaire. Parmi ces derniers, il y a lieu de citer par exemple : les ingrédients, les sauces, les huiles, les ustensiles de cuisine, les verres, les bocaux et les boites de conserves. Puis, il n’y a pas de mal non plus à éparpiller avec soin quelques miettes sur l’assiette pour suggérer une texture friable.
Enfin, un photographe gastronomique doit aussi être prêt à shooter à tout moment et à shooter rapidement car il y a des plats qui perdent leur fraîcheur au bout d’un petit moment, ne citant que : les crèmes glacés qui fondent, les fruits et légumes qui se dessèchent et les graisses qui se solidifient.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *